Extension de la maison en bois – arguments et exemples

La vie change constamment et il y a parfois des moments où nous avons besoin de plus d’espace. Des événements tels que la naissance d’un enfant, l’aménagement d’un espace de travail à domicile, des parents âgés nécessitant plus d’attention s’accompagnent presque toujours d’un besoin d’espace supplémentaire pour maintenir la même qualité de vie. Ceux qui vivent à domicile sont privilégiés car le besoin d’un nouvel espace ne nécessite pas forcément un changement de domicile. Ils peuvent agrandir ou lotir la maison et se retrouver avec beaucoup plus d’espace. L’une des façons les plus rapides et les plus propres d’y parvenir est de construire avec des structures en bois préfabriquées.

Temps de travail court sur le site
Le problème des lofts ou des extensions est que les gens vivent déjà dans la maison. Un chantier qui dure des mois est la dernière chose qu’ils souhaitent. La difficulté est encore plus grande lorsqu’il s’agit d’extensions verticales. La maison doit être décapée, et une longue période sans toit signifie que la pluie s’infiltre, ce qui peut avoir des conséquences peu agréables.

Lorsqu’on travaille avec des structures en bois préfabriquées, la plupart des opérations sont effectuées en usine. Les murs, en plus du matériau isolant à l’intérieur, peuvent comporter des fenêtres et des portes ou être finis à l’extérieur jusqu’à être recouverts de lambris. Sur le chantier, ces murs ne sont installés qu’en suivant les instructions du projet. Tout est très bien calculé pour que l’ajustement soit exact et qu’aucun travail supplémentaire ne soit nécessaire.

En outre, sur un site où sont construites des structures préfabriquées en bois, il n’y a pas de temps d’arrêt sur un site normal, comme le temps nécessaire pour durcir le béton. Les sols et les murs sont prêts à l’emploi et le seul temps nécessaire est celui du montage. Vous pouvez faire monter l’ensemble du plancher en un jour et terminer l’extension à l’extérieur en moins d’une semaine. Le temps de travail sur la maison sans toit est fortement réduit et le risque d’infiltration très limité.

Site propre, pas de déchets
La construction ou l’extension d’une entreprise de construction de maisons à ossature en bois commence par un projet. Tout est très bien calculé et dimensionné de sorte que les murs et les sols finissent par s’emboîter parfaitement. Plus la préfabrication est avancée, plus tout est précis. C’est l’essence même de ce travail. Si les murs ne fermaient pas parfaitement, tout le travail serait compromis. Toute cette précision se traduit également par un site très propre. Il n’y a pas de chutes de bois ni de matériaux d’isolation car ils sont inclus dans les structures préfabriquées dès l’usine. Tous les déchets d’un tel chantier se retrouvent dans quelques sacs. Tout est propre et fonctionne avec un minimum de perturbations.

Même si des murs devaient se former sur place, il n’y aurait pas autant de déchets que sur un chantier traditionnel. Il n’y a pas de sacs vides de ciment, de débris de béton armé, de ferraille et autres débris de ce type. Les structures en bois (poteaux et poutres) sont fabriquées en usine selon le modèle, et les plus petits morceaux d’isolation sont réutilisés, et n’entrent donc pas dans la catégorie des déchets.

Les bâtiments dotés de structures en bois préfabriquées sont plus légers et indépendants en termes de résistance.
Les structures en bois sont connues pour être beaucoup plus légères que les structures en brique ou en béton. Les murs de votre maison ne sont peut-être même pas capables de supporter un surplomb fait de matériaux traditionnels, mais il n’y a aucun problème si le plancher est construit sur une structure en bois. Et non, ne pensez pas que léger signifie que le vent l’emporte. Ce type de construction étant très populaire en Europe, aux États-Unis et au Canada, des systèmes de fixation solides ont été développés. Il existe de nombreux connecteurs qui fixent solidement le grenier ou le plancher à la construction de base, éliminant ainsi totalement le risque de dommages causés par le vent.

Même les extensions n’ont pas besoin de systèmes de fixation très compliqués. Ils sont conçus et construits comme des systèmes autonomes (une maison en soi) et n’ont pas besoin de se rattacher à l’ancienne construction pour être résilients. En raison des multiples possibilités de finition, l’aspect extérieur sera celui d’une maison unitaire, « d’un seul tenant », alors qu’il s’agit en réalité de deux bâtiments contigus reliés uniquement par des points de passage. L' »indépendance » des bâtiments présente également l’avantage de préserver la solidité des murs de l’ancienne maison, qui ne sont pas recollés. C’est ainsi qu’a été conçue l’extension de cette vieille maison en France. La nouvelle structure en bois est totalement indépendante de l’ancienne structure en termes de résistance.

Un commentaire sur “Extension de la maison en bois – arguments et exemples

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.